Vous êtes ici

Les troubles de la thyroïde

ThyroïdeLa thyroïde est une glande qui si situe sur la partie inférieure du cou, à proximité de la pomme d’Adam. Elle se caractérise par sa forme de papillon et joue un rôle sur le quotidien de chacun.

Cette glande produit des hormones qui vont agir et réguler l’humeur, la digestion ou encore sur la libido.

La thyroïde peut être sujette à des dérèglements pouvant faire leur apparition à tous âges. Les troubles de la thyroïdes peuvent se traduire par :

  • Apparition de nodules
  • Grosseur au niveau du cou
  • Thyroïdite : Inflammation de la glande
  • Hyperthyroïdie : Excès d’hormones thyroïdiennes
  • Hypothyroïdie : Manque d’hormones thyroïdiennes
  • Cancer de la thyroïde

Les causes de la maladie

La plupart du temps, les troubles de la thyroïde sont générés par la contraction d’une maladie autoimmune chez le patient : la maladie de Basedow, la maladie d’Hashimoto. Ces maladies sont par ailleurs souvent héréditaires.

La prise de certains médicaments peut également engendrer des troubles de la glande thyroïdienne, tout comme les périodes de variations hormonales comme la ménopause ou la grossesse.

D’autres facteurs peuvent grandement favoriser l’apparition de troubles de la thyroïde :

  • Les carences en iode
  • Une consommation importante en iode
  • La pollution
  • Le tabagisme
  • L’exposition à des rayonnements radioactifs
  • Le stress

Les symptômes des troubles de la thyroïde

Parmi les affections bénignes de la thyroïde les plus souvent traitées par le corps médical figurent les troubles dits d’hyperthyroïdie et d’hypothyroïdie.

Dans le premier cas, la pathologie se caractérise par un développement d’hormones thyroïdiennes beaucoup plus élevé que la normale.

Pour l’hypothyroïdie, c’est le phénomène inverse : la glande secrète un volume réduit d’hormones thyroïdiennes.

Les symptômes de chacun de ces troubles sont très faciles à différencier. De façon globale :

  • Hyperthyroïdie : Le métabolisme fonctionnera en surrégime.
  • Hypothyroïdie : Le métabolisme est grandement ralenti.

Les symptômes de l’hyperthyroïdie

L’excès d’hormones thyroïdiennes va avoir de nombreuses répercussions sur le corps et le métabolisme.

  • Augmentation du rythme cardiaque : Tachycardie
  • Hypersudation : Transpiration importante
  • Tremblements
  • Problèmes digestifs : Diarrhée, perte de poids
  • Insomnies
  • Nervosité
  • Yeux globuleux : Lorsque la pathologie est liée à une maladie auto-immune

Les symptômes de l’hypothyroïdie

Le manque d’hormones thyroïdiennes va également dérégler le fonctionnement habituel du corps.

  • Baisse du rythme cardiaque : Bradycardie
  • Anxiété, déprime
  • Baisse de a libido
  • Problèmes digestifs : Constipation, prise de poids
  • Fatigue
  • Problèmes de mémoire
  • Gonflement du cou : Goitre

Le traitement de la thyroïde

Le traitement de la thyroïde pourra varier selon le type de pathologie qu’il faudra soigner. Il faudra également prendre en compte les causes ayant favorisé l’apparition des troubles en question.

Ainsi, l’hypothyroïdie pourra être guérie grâce à un traitement d’hormones thyroïdiennes de synthèse. Si c’est le manque d’iode qui a déclenché le trouble, le patient devra réaménager son régime alimentaire et prendre des compléments alimentaires à base d’iode.

Pour l’hyperthyroïdie, ce sont des antithyroïdiens qui seront prescrits au patient. Le traitement peut également passer par la prise de médicaments à base d’iode radioactif (curiethérapie), notamment si l’on constate des nodules.

Le déroulement de l’opération chirurgicale

La thyroïdectomie, opération chirurgicale de la thyroïde, peut être indiquée dans plusieurs cas de figure. La thyroïdectomie peut être partielle, subtotale ou totale et pourra être envisagée par le praticien après avoir procédé à un passage en revue de l’état de santé du patient, de son âge, de la nature des troubles thyroïdiens et de leur localisation.

Nodule thyroïdien

La thyroïdectomie est indiquée lorsque la taille du nodule dépasse les 25 mm. Si le nodule présente des caractéristiques douteuses, il sera recommandé d’intervenir chirurgicalement afin d’éviter le développement d’un cancer de la thyroïde.

Les nodules génèrent des perturbations importantes dans le métabolisme du patient. Il convient de les traiter rapidement.

Le goitre multi-nodulaire

Le goitre multi-nodulaire correspond à l’augmentation du volume de la thyroïde (goitre) dans laquelle plusieurs nodules se sont développés.

À l’image du nodule thyroïdien, l’opération est indiquée lorsque les nodules atteignent un certain volume. Le goitre peut entrainer de lourdes complications, le patient peut avoir des problèmes pour respirer et s’alimenter.

Le cancer de la thyroïde

La chirurgie thyroïdienne est le traitement principal du cancer de la thyroïde. L’objectif de l’intervention sera de retirer intégralement ou partiellement la glande thyroïde selon le stade du cancer et son étendue.

Un curage ganglionnaire est réalisé en complément de la thyroïdectomie afin de détruire les cellules thyroïdiennes persistantes.

Les suites post-opératoires

Après l’intervention chirurgicale, le patient peut reprendre une alimentation normale. En général, l’hospitalisation dure entre un et deux jours, il peut ensuite regagner son domicile.

Des douleurs inflammatoires peuvent apparaitre au niveau de la cicatrice si la plaie a été refermée avec du fil résorbable.

Il est fortement recommandé de ne pas mouiller la cicatrice au cours des dix jours suivant la thyroïdectomie. De la même manière, l’exposition au soleil sera à éviter pendant plusieurs mois.

Un traitement hormonal pourra être prescrit par le praticien s’il le juge nécessaire dans la phase de récupération du patient.

Un suivi sera réalisé dès le premier mois postopératoire afin de contrôler les effets de l’intervention.