Vous êtes ici

Hernie ombilicale

La hernie ombilicale se manifeste sous la forme d’une grosseur au niveau du nombril. Généralement, son apparition est due à un défaut dans la fermeture du canal ombilical.

La tuméfaction est créée par le passage de l’intestin ou d’un élément interne de l’abdomen dans le nombril.

Les causes de la hernie ombilicale

La hernie ombilicale peut être de nature congénitale. On peut constater son apparition dès la naissance de l’enfant. Cette forme de hernie tend à se résorber naturellement avec le temps.
Chez l’adulte, les causes d’apparition de la hernie sont plus nombreuses. La naissance de la grosseur peut être liée à l'âge du patient ou encore à des facteurs qui vont mettre l’abdomen à rude épreuve :

  • grossesse,
  • obésité,
  • port fréquent d’objets lourds, etc.

Symptômes et complications possibles pour cette pathologie

D’une manière générale, la hernie ombilicale est bénigne et ne provoque pas de gêne particulière.

Cependant, lorsqu’elle grossit, la hernie ombilicale peut créer chez le malade de fortes douleurs abdominales, celui-ci peut également rencontrer des problèmes de digestion et devenir constipé.

Comme pour les autres hernies abdominales, la hernie ombilicale peut s’étrangler et entrainer une occlusion intestinale. Les douleurs ressenties sont alors amplifiées, le patient est ballonné et nauséeux, il doit impérativement être soigné au plus vite.

L’augmentation du volume de la hernie ombilicale peut également créer des troubles respiratoires, notamment chez les personnes en surcharge pondérale.

Traitement de la hernie ombilicale

La technique chirurgicale employée pour traiter la hernie ombilicale dépendra de la taille du collet, c’est-à-dire du diamètre de l’orifice dans lequel passe la hernie.

Ainsi, la laparotomie sera indiquée pour traiter la hernie dont le collet est supérieur à 6 cm. Dans le cas contraire, c’est la coelioscopie qui sera privilégiée. L’avantage de la coelioscopie est qu’elle ne laisse qu’une petite cicatrice, la récupération est également plus rapide pour le patient.

Dans les deux cas, le but de l’intervention sera de repositionner l’organe présent dans la hernie dans la cavité abdominale puis de refermer l’orifice obstrué. Lorsque la hernie est volumineuse, le chirurgien pourra utiliser une prothèse afin de renforcer la paroi abdominale et ainsi limiter les risques de récidive et favoriser la récupération du patient.

Le déroulement de l’intervention chirurgicale

Avant l’opération, il sera demandé au patient de se présenter à jeun. Davantage de précautions devront être prises pour les patients qui suivent un traitement quotidien. Il conviendra de discuter avec le praticien et l’anesthésiste afin de définir les modalités d’arrêt temporaire du traitement.

La chirurgie traditionnelle impose au chirurgien de réaliser une incision d’une longueur de 10 cm au niveau de l’ombilic. Cette technique est assez lourde pour l’organisme, la récupération et la cicatrisation du patient sera par conséquent un peu plus longue.

Si les indications sont respectées, la cure de hernie ombilicale par voie coelioscopique pourra être envisagée. Le chirurgien pratiquera 3 incisions de 5 millimètres à proximité du nombril lui permettant d’insérer ses équipements chirurgicaux. Il sera alors en mesure de replacer le sac herniaire dans sa position normale, dans la cavité abdominale, puis il placera une prothèse afin de renforcer la paroi fragilisée avant de suturer.

La cure de hernie ombilicale est pratiquée sous anesthésie générale et dure entre 20 et 30 minutes.
Le type d’anesthésie pourra être différent si l’intervention est réalisée en chirurgie traditionnelle.

Les suites de la cure de hernie ombilicale

Après l’intervention, le patient est hospitalisé pendant une journée avant de pouvoir regagner son domicile. Dès lors, il peut reprendre une alimentation normale, sans avoir à suivre de régime particulier.

Les risques liés à l’intervention sont limités. Les complications peuvent être liées à l’anesthésie ou se traduire par des douleurs chroniques pendant plusieurs jours après l’intervention. Des antalgiques seront prescrits pour pallier aux douleurs postopératoires.

Il arrive également que l’on puisse noter la formation d’une nouvelle grosseur au niveau de la hernie retirée, il s’agit d’un sérome. Cette tuméfaction bégnine apparait par l’accumulation de secrétions liquides. Elle disparaitra naturellement après quelques jours.
La reprise d’une activité physique normale doit se faire par étape, il convient de ne pas trop solliciter la paroi abdominale dans un premier temps.

Enfin, l’arrêt de travail du patient peut aller jusqu’à 4 semaines selon son activité professionnelle.