Vous êtes ici

Eventration

EventrationL’éventration est une hernie abdominale qui se forme au niveau d’un orifice non naturel, la plupart du temps sur une cicatrice chirurgicale. Elle se caractérise par le passage de l’intestin grêle ou du gros intestin à travers cet orifice non acquis.

Très souvent cette tuméfaction se développe suite à une intervention par laparoscopie, la paroi abdominale est alors plus fragile. En revanche, on constate que l’éventration apparait nettement moins suite à une opération sous coelioscopie.

L’apparition d’une éventration peut également due à un traumatisme conséquent.

Les symptômes de l’éventration

Les éventrations se manifestent sous la forme d’une tuméfaction, et peuvent apparaitre n’importe où sur la paroi abdominale. D’une manière générale, elles ne créent pas de douleurs particulières et leur taille peut se réduire avec le temps.

Cependant, le volume de l’éventration peut augmenter et des douleurs abdominales peuvent surgir. En plus de ces douleurs, le malade peut avoir des difficultés pour respirer et ressentir des douleurs dans le dos.

Les complications liées à cette pathologie

Le risque principal de l’éventration est l’étranglement. L’éventration étranglée génère chez le patient des douleurs intenses au niveau de la paroi abdominale.

L’éventration étranglée peut s’aggraver et créer une occlusion intestinale : l’intestin est bloqué dans un orifice de la paroi abdominale. Elle est constatée lorsque les symptômes deviennent plus soutenus, le patient est nauséeux, son transit intestinal est bloqué.

Ces complications constituent une urgence médicale, le patient doit être hospitalisé au plus vite pour être soigné.

Le traitement de l’éventration

L’éventration pourra être traitée différemment selon son évolution. Ainsi, une éventration de petite taille et ne présentant pas de gêne dans la durée pourra simplement être surveillée par un médecin.

En revanche, dès que l’on constate l’apparition de douleurs, et une augmentation du volume de l’éventration, il faudra envisager le traitement chirurgical. On parlera de cure d’éventration.

L’objectif du traitement chirurgical sera de replacer le sac d’éventration dans la cavité abdominale et de renforcer la paroi abdominale afin d’éviter toute récidive. Il n’est pas rare que les chirurgiens aient recours à une prothèse (une plaque synthétique) qui viendra se placer entre la paroi abdominale et les organes digestifs afin de renforcer les faiblesses de la paroi.

L’intervention chirurgicale pourra être réalisée soit par laparotomie (on repassera par la cicatrice initiale), soit sous coelioscopie. Toutefois, la coelioscopie ne sera pas indiquée si l’éventration est trop volumineuse. En effet, la taille du collet de l’éventration ne doit dépasser 6 centimètres de diamètres pour que la coelioscopie puisse être réalisée.

Le déroulement de l’opération chirurgicale

Le jour de la cure d’éventration, il sera demandé au patient d’être à jeun à partir de minuit. Celui-ci devra prendre des précautions supplémentaires s’il suit un traitement médicamenteux en parallèle. Il convient d’en discuter au préalable avec le chirurgien et l’anesthésiste pour savoir quand il faudra mettre en pause la prise du traitement.

Pour ce qui est de la coelioscopie, le patient sera mis sous anesthésie générale. Cette technique chirurgicale nécessite de réaliser 3 petites incisions qui permettront d’insérer la caméra et les instruments d’intervention au sein de la paroi abdominale. Le chirurgien pourra replacer le sac d’éventration dans la cavité abdominale et placer une plaque prothétique afin de renforcer la paroi.
La plaque prothétique est très bien tolérée par l’organisme, il n’est pas possible de faire de réaction allergique. La cure d’éventration par voie coelioscopique dure en moyenne une quarantaine de minutes.

S’il rencontre des difficultés au cours de l’intervention coelioscopique, le chirurgien pourra être amené à repasser par la cicatrice initiale. La chirurgie traditionnelle peut créer des complications pour les cicatrices. Par ailleurs, la coelioscopie permet de récupérer plus rapidement et limite grandement les complications postopératoires.

Les suites opératoires de l’éventration

Après l’intervention, le patient devra être suivi tout au long de son hospitalisation puis après son retour au domicile afin de veiller à ce qu’il n’y ait pas de complications. On constate le plus souvent l’apparition d’hématomes après l’intervention.

D’autres complications, beaucoup plus rares, existent en post-opératoire : risque de récidive, apparition d’une plaie digestive ou vasculaire, infection de la prothèse.

La reprise normale des activités du patient pourront reprendre dès la disparition des douleurs, généralement au terme de la deuxième semaine suivant l’opération.

En ce qui concerne l’activité physique, il est conseillée de la mettre en pause pendant 30 jours afin de ne pas trop solliciter les abdominaux.

Le patient peut être arrêté jusqu’à 45 jours après l’intervention chirurgicale.